© 2017 par Laurent Pernelle

laurent.pernelle@gmail.com   |   Paris, France

  • Twitter Icône sociale
  • Icône sociale YouTube
  • LinkedIn Social Icône
Please reload

Posts Récents

L’employee advocacy, Quésaco ?

September 4, 2018

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

L’employee advocacy, Quésaco ?

September 4, 2018

 

 

L’employee advocacy, Quésaco ? Même si ce terme circule déjà depuis quelque temps dans l’univers de la marque employeur, il mériterait d’être encore mieux perçu des équipes RH. Sans surprise, ce terme vient du vocabulaire marketing. Employee, vous l’aurez compris, concerne les collaborateurs et advocacy représente la notion d’ambassadeur de marque.

 

L’employee advocacy est l’art de fédérer les collaborateurs en leur donnant la possibilité de promouvoir leur entreprise, de façon digitale, sur les réseaux sociaux. Alors si cette nouvelle technique qui vient tout droit des Etats Unis, séduit de plus en plus d’entreprises pour engager leurs salariés à relayer les informations business et produits, elle s’avère être aussi un nouveau levier de marque employeur très puissant.

 

En effet, ce dispositif  revient à considérer le réseau personnel du collaborateur comme un relai d’informations et un levier d’acquisition. En s’engageant dans cette démarche, l’entreprise humanise sa communication. Elle ne se contente plus de prendre la parole tout seule, ses salariés engagés poussent ainsi les contenus officiels sur les réseaux sociaux, qu’ils soient d’ordre professionnels comme Linkedin ou viadéo mais aussi sur ceux de la sphère beaucoup plus privée comme facebook par exemple. Ainsi, on peut imaginer qu’un collaborateur partage une offre d’emploi de son entreprise, sur son compte Facebook. Il accroit ainsi la visibilité de cette offre qui pourra elle même être partagée par ses amis.

Vous l’aurez compris, tous les contenus faisant la promotion de l’entreprise en tant qu’employeur peuvent ainsi bénéficier d’un relai exponentiel grâce aux like, aux partages et pourquoi pas, aux commentaires valorisants.

 

Mais alors, comment faire adhérer les collaborateurs à ce type de programme ? Comment les solliciter ? Existe-t-il des outils pour piloter l’employee advocacy ?

 

Parmi vos collaborateurs vous aurez toujours 3 types de population. Les ambassadeurs naturellement actifs, les salariés passifs et les détracteurs. Oublions cette dernière catégorie qui de toute façon manque souvent de courage pour exprimer son mécontentement sur le web au risque d’être identifié. Les ambassadeurs naturels partagent sans doute déjà du contenu afférant à leur entreprise car ils en sont fiers. Les salariés passifs eux, le sont généralement par manque de connaissance des outils et c’est là le point capital à prendre en considération pour lancer un programme d’employee advocacy. Il faut former les collaborateurs à l’utilisation des réseaux sociaux. Sans cela, ils n’oseront pas s’engager dans la démarche. Il faut également rédiger et proposer une charte d’utilisation avec les bonnes et mauvaises pratiques. Pourquoi pas proposer aussi des séances de coaching ou des séminaires de présentation du programme. Sans accompagnement, il est impensable, voire dangereux de lancer une telle mécanique de promotion. Bien sûr dans le cadre du sujet qui nous anime, à savoir le recrutement et la marque employeur d’une manière générale, commencez par accompagner et engager vos équipes RH. Les recruteurs se doivent d’être les premiers ambassadeurs de l’entreprise.

Une fois vos collaborateurs initiés et formés à l’utilisation des réseaux sociaux, il sera plus facile de leur proposer d’intégrer sur la base du volontariat, un programme d’employee advocacy, piloté bien évidemment par une personne ou une équipe experte sur ces médias digitaux.

 

Venons en maintenant aux outils. Il en existe plusieurs. Ils sont payants et le modèle de tarification est très souvent basé sur le nombre de licences achetées pour les salariés. Loin de moi l’idée de faire une étude comparative, mais je me dois de vous citer 3 solutions fréquemment utilisées sur le marché. Il y a tout d’abord Ambassador de SociallyMap et Elevate de Linkedin qui proposent sensiblement les mêmes fonctionnalités. Ces plateformes sont alimentées de contenus résultants des communications officielles de l’entreprise mais également de contenus résultants d’une veille ou d’une curation des experts. Les salariés volontaires n’ont plus qu’à liker et surtout partager ces contenus sur leurs propres comptes de réseaux sociaux via un simple bouton. La 3ème plateforme bien connue est Sociabble. Celle-ci propose une fonction complémentaire basée sur le jeu. En effet, plus les collaborateurs partagent et likent les contenus, plus ils gagnent de points. Chaque mois, Socciable propose un classement des meilleurs ambassadeurs digitaux. Rien de plus à gagner, uniquement la satisfaction d’être monté sur la plus haute marche du podium.

 

Vous l’aurez donc tous compris, et je m’adresse avec un peu plus d’insistance aux équipes RH, ces programmes d’employee advocacy ne peuvent que vous apporter des bénéfices en donnant un maximum de visibilité à vos actions et à vos offres d’emploi. Alors ne vous en privez pas et soyez initiateurs de la démarche si vos collègues du marketing digital n’y ont encore pas pensé ;)

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square